Sziget Festival Budapest

En images, 7 jours dans la folie du Sziget Festival à Budapest

Alors que l’édition 2016 du Sziget Festival a lieu actuellement à Budapest. Je souhaitais revenir sur l’édition de 2015 où j’ai passé une semaine de folie sur l’île de la liberté.

Août 2015, mon premier été à Budapest. Déjà 4 mois que je vis à Budapest sous le soleil et une chaleur étouffante. Bien évidement, je ne pouvais pas vivre à Budapest sans participer au fameux Sziget Festival, l’un des plus grands festivals d’Europe. Quitte à découvrir le festival autant le faire du début jusqu’à la fin, alors j’opte pour le Pass 7 jours à 229€, même si durant la journée, du lundi au vendredi, je vais travailler comme d’habitude. La semaine promet donc d’être longue et intensive !

Sziget Festival

Créé en 1993, le Sziget Festival est le plus grand open-air musical d’Europe. Il a lieu chaque année en août, au bord du Danube à Budapest. En 2015, le festival a rassemblé plus de 441 000 festivaliers venus de 95 pays différents.

Le festival se déroule sur l’île d’Obuda (« Obudai Sziget » en Hongrois) située à seulement 30 minutes du centre ville de Budapest, en transport en commun. Pour information, « sziget » veut dire « île » en Hongrois, d’où le fait que l’île a été surnommée « Island of Freedom« , « l’île de la liberté« .

Lundi 10 août 2015, c’est parti pour 1 semaine de folie sur l’île de la liberté

L’île est immense et les activités sont nombreuses. Entre les séances de yoga, les activités sportives, les ateliers du cirque, la fête foraine, les baignades dans le Danube et les nombreuses autres animations, il est impossible de s’ennuyer sur les 108 hectares de l’île.

Sziget Festival Budapest


Durant cette semaine, j’ai assisté aux concerts de : Robbie Williams, Asaf Avidan, Selah Sue, Florence & The Machine, The script, Alt-J, Foals, MØ, Ellie Goulding, Kasabian, Avicii, Marcel Dettmann, Twins, Major Lazer, Kings of Leon, Foxes, Rudimental, Kwabs, Martin Garrix, Milky Chance, C2C.

 

Je vous laisse maintenant découvrir en images le Sziget Festival de 2015.

Les scènes & les concerts

L’île de la liberté, sa déco et son camping

La Color Party

Sziget Color Party

Color Party Sziget Festival

 

Cette vidéo officielle du Sziget résume très bien l’ambiance du festival et de cette semaine de folie. Elle me donne encore des frissons et le sourire un an plus tard 😀

 

Les moments forts/inoubliables de ce festival :

– Le super concert de Florence & The Machine : une vraie surprise !
–  : une découverte !
– La Color Party : une première !
– Martin Garrix : un show incroyable suivi d’un feu d’artifice de malade !
– C2C : pour la Marseillaise chantée avant leur entrée sur scène et un chapiteau rempli de français !

 

Même si je ne suis pas une adepte des festivals et des concerts, j’ai tout de même passé une très bonne semaine. C’était vraiment grand… GRANDIOSE, INCROYABLE, ETONNANT… Il faut le vivre pour y croire !

 

Sziget Festival Budapest
Bon, je dois avouer que j’ai fini totalement exténuée, malade… J’ai perdu mes poumons dans la poussière du festival et dans la color party.
Un conseil, prenez quelques jours de repos après le festival, vous en aurez bien besoin 😉

 

Bilan final : c’était mon premier gros festival donc je ne peux pas faire de comparaison et vous dire si ça vaut le détour. En tout cas, j’ai trouvé ça très international avec beaucoup de français, d’anglais, d’allemands, d’hollandais, etc. Et les Hongrois dans tout ça ? Il y en a un peu mais pas beaucoup. Il faut dire que le festival a pris tellement d’ampleur ces dernières années que maintenant les places sont assez chères. Il y a plus de 20 ans, le prix d’une journée au festival coûtait 1 €, alors qu’aujourd’hui un ticket à la journée peut coûter jusqu’à 65 €. A vous de décider maintenant !

 

D’autres articles qui résument bien l’ambiance du Sziget Festival :
J’ai passé une semaine dans la folie du Sziget Festival
La folie du Sziget Festival 2015 résumée en une vidéo ébouriffante
Sziget Festival, une virée sur l’île de la liberté
Festival Sziget de Budapest 2015 : récit d’une semaine de folie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *